ALIS - Association Liberté Information Santé

"Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" - François Rabelais

<blockquote><h3>ALIS et l'EPVL</h3>La ministre de la santé impose 11 vaccins obligatoires pour tous les nourrissons. Ce projet de loi bafoue les droits fondamentaux de chaque personne, tels que la liberté thérapeutique et la liberté de disposer de son corps, sans qu'il y ait la moindre justification épidémiologique. Cliquez ici pour plus d'infos...</blockquote> <blockquote><h3>Vaccins, oui ou non ?</h3>Pour la première fois, les analyses et les photos au microscope électronique de substances contenues dans les vaccins. 

Un siècle après Louis Pasteur, la vaccination n’a jamais été autant remise en question de toutes parts : les vaccins sont-ils fiables ? Provoquent-ils des maladies comme l’autisme, la sclérose en plaque, l’Alzheimer, le Parkinson, les allergies... dont le nombre explose ? ...</blockquote> <blockquote><h3>Reconquérons notre liberté</h3>La France est le seul pays à avoir rendu obligatoires trois vaccinations pour la fréquentation scolaire et à exiger de nombreuses vaccinations pour l’exercice de certains métiers.
L’efficacité et l’innocuité des vaccinations étant loin de faire l’unanimité parmi le corps médical, il nous semble donc intolérable que le citoyen n’ait pas la liberté de choix : les vaccinations sont   imposées et le citoyen doit s’y soumettre, sans possibilité de dialogue.</blockquote> <blockquote><h3>Diffusons l'information</h3>La formation des médecins au niveau des vaccinations est très élémentaire. Aussi sont-ils amenés à pratiquer les vaccinations de façon automatique, sans réfléchir, d’autant que la propagande orchestrée par les laboratoires pharmaceutiques, fabricants de vaccins, est évidemment très incitative.</blockquote> <blockquote><h3>Préservons notre santé</h3>Nous demandons donc aux pouvoirs publics d’assouplir les lois d’obligation vaccinale et d’accorder le droit, à tout citoyen, de se déterminer librement face aux vaccinations, en accord avec son médecin, ou, à tout le moins, une clause de conscience comme cela existe dans de nombreux pays.</blockquote>
  • L’association ALIS ne fonctionne qu’avec des bénévoles. Elle ne vit que grâce aux adhésions et aux abonnements à la revue : « Le Courrier d’ALIS ».
  • Nous avons besoin de votre soutien : faites un don à notre association (donnant droit à un reçu fiscal)
  • Faites adhérer vos amis ; offrez des abonnements à notre revue trimestrielle ou des livres de notre service librairie ;
  • Faites connaître notre site, nos publications, notre librairie, le "Courrier d'Alis" Nous vous en remercions. L’Equipe de Direction.